Erreur de compilation Sass

/home/nginx/domains/luxificlighting.com/public/wp-content/plugins/WP-SCSS-2.2.0/cache/
"Erreur d'autorisation de fichier, autorisation refusée. Veuillez rendre le répertoire cache accessible en écriture."

/home/nginx/domains/luxificlighting.com/public/wp-content/plugins/WP-SCSS-2.2.0/cache/
"Erreur d'autorisation de fichier, autorisation refusée. Veuillez rendre le répertoire cache accessible en écriture."

/home/nginx/domains/luxificlighting.com/public/wp-content/plugins/WP-SCSS-2.2.0/cache/
"Erreur d'autorisation de fichier, autorisation refusée. Veuillez rendre le répertoire cache accessible en écriture."

/home/nginx/domains/luxificlighting.com/public/wp-content/plugins/WP-SCSS-2.2.0/cache/
"Erreur d'autorisation de fichier, autorisation refusée. Veuillez rendre le répertoire cache accessible en écriture."

/home/nginx/domains/luxificlighting.com/public/wp-content/plugins/WP-SCSS-2.2.0/cache/
"Erreur d'autorisation de fichier, autorisation refusée. Veuillez rendre le répertoire cache accessible en écriture."

/home/nginx/domains/luxificlighting.com/public/wp-content/plugins/WP-SCSS-2.2.0/cache/
"Erreur d'autorisation de fichier, autorisation refusée. Veuillez rendre le répertoire cache accessible en écriture."

/home/nginx/domains/luxificlighting.com/public/wp-content/plugins/WP-SCSS-2.2.0/cache/
"Erreur d'autorisation de fichier, autorisation refusée. Veuillez rendre le répertoire cache accessible en écriture."

Pourquoi les lampadaires sont-ils jaunes et non blancs | Lampadaires jaunes

Pourquoi les lampadaires sont-ils jaunes et non blancs ?

Introduction:

Les lampadaires sont un élément indispensable des paysages urbains. Ils éclairent nos routes et nos sentiers, assurant sécurité et visibilité la nuit. Leur lueur chaleureuse et invitante est un phare dans l’obscurité, nous guidant à travers le labyrinthe urbain. Mais pourquoi les lampadaires sont-ils jaunes et pas blancs ?

La réponse réside dans le type de technologie d’éclairage utilisée et dans le rôle fascinant de la vapeur de sodium. Ces lampes à vapeur de sodium sont disponibles en deux types principaux : le sodium haute pression (HPS) et le sodium basse pression (LPS). Ils sont responsables de l’éclairage caractéristique aux tons chauds qui orne les rues de nos villes. Continuez à lire pour des informations plus détaillées sur les raisons pour lesquelles les lampadaires sont orange ou jaunes.

Certaines des raisons pour lesquelles les lampadaires sont jaunes et non blancs

lampadaires jaunes

L'histoire de l'éclairage public

Pour comprendre pourquoi les lampadaires sont jaunes et non blancs, nous devons nous plonger dans l’histoire de l’éclairage public.

1. L'évolution de l'éclairage public : des lampes à gaz aux LED

Autrefois, les lampes à gaz constituaient la principale source d’éclairage des villes. Ces lampes à gaz émettaient une lueur chaude et jaunâtre en raison de la nature du combustible utilisé, entraînant souvent une température de couleur d'environ 2 000 à 3 000 Kelvin (K). Kelvin est une unité utilisée pour mesurer la température de couleur de la lumière, les valeurs inférieures correspondant à une lumière plus chaude et plus jaunâtre.

À mesure que la technologie progressait, les lampes électriques à incandescence sont devenues la norme pour l’éclairage public. Ces lampes produisaient également une lumière chaude et jaunâtre, comme les lampes à gaz qu’elles remplaçaient. Cette teinte jaune résulte des matériaux utilisés dans le filament des ampoules à incandescence.

2. Entrez les lampes à vapeur de sodium : HPS et LPS

Ces ampoules émettaient une lumière jaunâtre influencée par les matériaux utilisés dans leurs filaments. Mais la coloration n’était pas le résultat de la technologie. Elle a également été influencée par la volonté de maintenir un certain niveau de cohérence avec l’esthétique des lampes à gaz existantes.

Ces lampadaires jaunes doivent leur teinte distincte au comportement unique de la vapeur de sodium lorsqu'elle est soumise à un courant électrique. Il existe deux types de lampes à vapeur de sodium utilisées :

  • Lumières au sodium haute pression (HPS) : Les lumières HPS émettent une lueur jaune en raison de la présence de vapeurs de sodium et de mercure. Ces gaz sont capturés dans l’ampoule au sein d’une chambre en verre à haute pression.
  • Lampes au sodium basse pression (LPS) : Les lampes LPS poussent la vapeur de sodium à l'extrême en utilisant uniquement de la vapeur de sodium dans la lampe. Il en résulte une émission de lumière jaune monochromatique, car les autres gaz sont absents. Les lampes LPS ont la particularité d’émettre une lumière jaune-orange encore plus intense.

Perception humaine et sécurité

La couleur de l’éclairage public a un impact sur la perception humaine et la sécurité. Couleurs d'éclairage public qui sont des lumières aux tons chauds, comme celles avec une teinte jaunâtre. Ils sont souvent perçus comme plus confortables et apaisants pour l’œil humain. En effet, les lampadaires jaunes ont des longueurs d’onde plus longues. Elles se dispersent moins dans l’atmosphère que les lumières aux tons plus froids comme le bleu ou le blanc. Lors de la navigation en milieu urbain, un éclairage aux tons chauds offre une meilleure visibilité. Il réduit l'éblouissement et améliore le contraste.

De plus, une lumière plus chaude a un impact moindre sur l’horloge interne du corps qui régule les cycles veille-sommeil. L'exposition à une lumière plus froide et bleuâtre la nuit, comme celle des LED blanches, peut perturber les rythmes circadiens et interférer avec les habitudes de sommeil.

Efficacité énergétique et pollution lumineuse

Une autre considération cruciale concernant les lampadaires jaunes est l’efficacité énergétique. Les lumières jaunes ou aux tons chauds ont tendance à être plus économes en énergie que les lumières aux tons plus froids. En effet, une lumière plus chaude nécessite moins d’énergie pour produire le même niveau de luminosité qu’une lumière plus froide. Par exemple, un lampadaire émettant une lumière jaune peut atteindre le niveau d’éclairage souhaité en utilisant moins de lumens.

L’efficacité énergétique est également liée à la question de la pollution lumineuse. La pollution lumineuse se produit lorsqu’une lumière artificielle excessive interfère avec l’obscurité naturelle. Les lampadaires aux tons chauds sont moins susceptibles de contribuer à la pollution lumineuse que les lumières blanches plus froides.

Facteurs culturels et esthétiques

Le choix des couleurs de l’éclairage public peut également influencer des facteurs culturels et esthétiques. Les lumières aux tons chauds peuvent évoquer un sentiment de nostalgie, rappelant les lampes à gaz qui ornaient autrefois les rues de la ville. Dans certains quartiers historiques, un éclairage aux tons chauds est privilégié. Il s’agit de maintenir le caractère esthétique de l’environnement.

Rentabilité

Une étape intéressante dans le paysage de l’éclairage public est l’avènement des diodes électroluminescentes (DEL). Les LED offrent de nombreux avantages, notamment l’efficacité énergétique, une longue durée de vie et des options de couleurs polyvalentes. Mais leur adoption généralisée a été entravée par des coûts initiaux élevés. Ce facteur a joué un rôle dans l’utilisation continue des lampadaires jaunes traditionnels, même si la technologie LED gagnait du terrain.

Lumière blanche contre lumière jaune

lampadaires jaunes

Le choix entre des lampadaires blancs et jaunes repose sur un équilibre entre esthétique, visibilité et efficacité énergétique. Les lumières LED blanches offrent un éclairage moderne et net qui améliore la perception des couleurs. Mais cela peut être dur pour les yeux humains. Les lampes jaunes à vapeur de sodium fournissent une lueur chaude et confortable qui réduit l'éblouissement et maintient la vision nocturne. Ainsi, lumière blanche contre lumière jaune, la décision dépend des objectifs de la ville.

Lampadaires LED – Équilibrer la technologie moderne et les besoins humains

Lampadaires LED

Alors que les villes continuent de moderniser leurs infrastructures d’éclairage public, un défi se pose. Il s’agit de trouver le juste équilibre entre la technologie d’éclairage moderne et les besoins humains. La technologie LED offre une plus grande efficacité énergétique et une plus grande polyvalence en matière de température de couleur. Pourtant, il est essentiel de considérer les impacts potentiels sur la santé, la sécurité et le bien-être humains.

Plus récemment, la transition vers des technologies d’éclairage plus économes en énergie a révolutionné l’éclairage public. Les LED, en particulier, ont gagné en importance. Cela est dû à leur longévité, leur efficacité énergétique et leur polyvalence. La température de couleur des lampadaires LED peut varier, allant du blanc très chaud (environ 2 200 K) au blanc plus froid (environ 5 000 K).
Ces dernières années, on a pris de plus en plus conscience de la nécessité de sélectionner des températures de couleur appropriées pour l’éclairage public. Certaines villes ont opté pour des lumières LED plus chaudes afin d’atténuer les effets négatifs d’une lumière froide sur la santé humaine et l’environnement.

Conclusion:

Pourquoi les lampadaires sont-ils jaunes et non blancs ? Ce choix résulte d’une interaction complexe de précédents historiques. Cela dépend également de la perception humaine, des considérations de sécurité, de l’efficacité énergétique et des préférences esthétiques. Les progrès de la technologie d’éclairage nous ont donné la possibilité de choisir parmi différentes températures de couleur. Pourtant, la teinte jaunâtre des lampadaires traditionnels reste un choix courant en raison de son impact positif sur la visibilité.

C’est également bon pour la santé humaine et la conservation de l’énergie. Trouver le juste équilibre entre la technologie d’éclairage et le bien-être des personnes est un défi. Les villes doivent remédier à ce problème tout en continuant à éclairer leurs rues depuis des générations.

Cette entrée a été publiée dans Blogs. Ajoutez le permalien à vos favoris.